Louis XIV

Louis XIV

Des palais dorés aux œuvres d’art inestimables, le roi Louis XIV laisse son empreinte sur tout ce qu’il touche. Son règne est marqué par les guerres, la décadence et les scandales, mais à travers tout cela, Louis est resté fermement convaincu qu’il était le centre du monde. Grâce à ses nombreux accomplissements, Louis XIV marque son époque et est aujourd’hui considéré comme le roi français le plus emblématique de l’histoire.

Naissance le
5 septembre 1638

Couronnement le
7 juin 1654

77 ans
de règne

Décès le
1 septembre 1715

La famille royale de Louis XIV

Louis XIII père de Louis XIV

Le roi Louis XIII, père de Louis XIV

Surnommé « le Juste », le roi Louis XIII est le fils aîné du célèbre monarque Henri IV et de la reine Marie de Médicis. Louis XIII monte sur le trône alors qu’il n’est âgé que de 9 ans, alors que son père vient d’être assassiné par Ravaillac. Louis XIII est notamment connu pour la lutte sans merci qu’il mène contre sa mère et le couple Concini. Louis XIII, c’est également l’introduction au Grand Siècle, qui sera magnifié par son fils Louis XIV.

Anne d'Autriche

Anne d’Autriche, mère de Louis XIV et Régente de de France

Fille de Philippe III d’Espagne, Anne d’Autriche naît et passe son enfance sur les terres espagnoles. A 14 ans seulement, elle doit quitter son pays pour épouser le roi de France Louis XIII. Après plus de 20 ans d’un mariage stérile, elle donne finalement naissance au futur Louis XIV. D’abord écartée du pouvoir, elle en prend finalement les rênes à la mort de son époux, devenant Régente du Royaume jusqu’à la majorité de son fils.

Monsieur Philippe d'Orléans frère de Louis XIV

Philippe d’Orléans dit « Monsieur », frère de Louis XIV

Deux ans après la naissance du bien-aimé Louis, Anne d’Autriche met au monde un second fils : Philippe d’Orléans, futur “Monsieur”. Le jeune Philippe est éduqué de sorte à ce qu’il reste dans l’ombre de son frère. La virilité, l’ambition et le pouvoir sont destinés à Louis. Monsieur le frère du roi développe alors une personnalité excentrique, et est totalement écarté du pouvoir politique. Il devient le maître pour organiser les fêtes les plus somptueuses, et pour influencer les courtisans en termes de mode. La légende raconte que c’est lui qui invente la mode des talons rouges sous Louis XIV.

Les épouses de Louis XIV

Contracter un mariage avantageux pour le royaume est un véritable devoir pour le souverain. Malgré son autorité suprême, Louis XIV ne déroge pas à la règle. Sa mère Anne d’Autriche et son ministre le Cardinal Mazarin y veillent, et œuvrent depuis son jeune âge pour lui trouver la meilleure épouse.

Le choix se porte sur Marie-Thérèse d’Autriche, l’infante d’Espagne et la cousine germaine du Roi Soleil. A la mort de celle-ci, Louis XIV épouse dans le plus grand secret sa confidente depuis plusieurs années : Madame de Maintenon.

Marie-Thérèse d'Autriche épouse de Louis XIV

Marie-Thérèse d’Autriche

Fille du roi Philippe IV d’Espagne, elle épouse Louis XIV en 1660 et devient reine de France. Ce mariage scelle la paix entre la France et l’Espagne.

Madame de Maintenon

Madame de Maintenon

Cette fille de brigand devient la confidente et l’épouse secrète de Louis XIV, après avoir été la gouvernante de ses enfants illégitime avec la Montespan

Les favorites de Louis XIV

Lorsqu’il ne part pas à la guerre, Louis XIV se montre charmeur, mari respectueux et amant fougueux. Louis XIV aime s’adonner aux jeux et aux plaisirs de l’amour. Il faut dire que le charme des Bourbons a opéré sur ce jeune roi, qui comme un soleil voit graviter autour de lui la gente féminine. Attirer l’attention de Louis XIV fait partie du grand défi des dames de la Cour. Bon nombre d’entre elles l’ont relevé, mais en y laissant quelques plumes.

Découvrez les favorites emblématiques de Louis XIV :

Olympe Mancini

Olympe Mancini

Henriette d'Angleterre

Henriette d’Angleterre

Louis XIV a eu de nombreuses autres aventures. J’ai consacré un article à toutes ses femmes qui ont partagé son lit. Je vous invite à lire  » Les maîtresses de Louis 14 « 

Héritiers et descendance

Au vu de ses nombreuses conquêtes, on imagine tout de suite que le roi de France a conçu de nombreux enfants. De son mariage avec la reine Marie-Thérèse d’Autriche, 6 enfants viennent au monde. Mais seulement un seul atteint l’âge adulte, leur premier enfant, le Dauphin Louis de France.

Le Grand Dauphin Louis de France fils de Louis XIV

Le Grand Dauphin Louis de France, fils de Louis XIV

Seul survivant des enfants légitimes de Louis XIV et Marie-Thérèse d’Autriche, Louis de France voit le jour en 1661. Durant toute sa vie, il sera éduqué et préparé par son père pour devenir roi : art de la guerre, politique, stratégie militaire,… Pourtant, cet héritier ne montera jamais sur le trône car il meurt prématurément avant son père Louis XIV.

De ses amours avec Louise de La Vallière, Louis XIV a cinq enfants dont deux seront légitimés. Et de ses amours avec la sulfureuse Madame de Montespan, huit enfants voient le jour dont six seront légitimés par leur père Louis XIV.

⚜️ Les enfants légitimés de Louis XIV et Louise de la Vallière :

Marie-Anne de Bourbon
la première Mademoiselle de Blois

Marie-Anne de Bourbon
la première Mademoiselle de Blois

Louis de Bourbon
comte de Vermandois

Louis de Bourbon
comte de Vermandois

⚜️ Les enfants légitimés de Louis XIV et Madame de Montespan :

Louis Auguste de Bourbon, duc du Maine

Louis Auguste de Bourbon
duc du Maine

Louis César de Bourbon, comte de Vexin

Louis César de Bourbon
comte de Vexin

Louise Françoise de Bourbon, dite « Mademoiselle de Nantes »

Louise Françoise de Bourbon
Mademoiselle de Nantes

Louise Marie Anne de Bourbon, dite « Mademoiselle de Tours »

Louise Marie Anne de Bourbon
Mademoiselle de Tours

Françoise-Marie de Bourbon, dite « la seconde Mademoiselle de Blois »

Françoise-Marie de Bourbon
seconde Mademoiselle de Blois

Louis-Alexandre de Bourbon, comte de Toulouse

Louis-Alexandre de Bourbon
comte de Toulouse

La journée type de Louis XIV

Choqué durant son enfance par les révoltes des parlementaires et des princes, Louis XIV instaure un véritable cérémonial pour garder la noblesse sous son contrôle. Il impose son culte monarchique. Un peu comme des enfants que l’on occupe toute la journée pour éviter les petites colères.

En quoi consiste le cérémonial ? C’est une succession de cérémonies, liées au programme du souverain, que les nobles se devaient de suivre. Saint-Simon dans ses mémoires nous raconte “On savait, à un demi-quart d’heure près, tout ce que le Roi devait faire.

Découvrez la journée type du Roi Soleil lorsqu’il était à Versailles :

8h30

Le Lever

10h

La Messe

11h

Le Conseil

13h

Le Dîner

15h

La Chasse

19h

Soirées d’appartement

22h

Le Souper

23h30

Le Coucher

La naissance miraculeuse de Louis-Dieudonné

Louis-Dieudonné voit le jour le 5 septembre 1638 au château neuf de Saint-Germain-en-Laye (aujourd’hui disparu). Il n’existe pas d’enfant plus désiré et attendu que Louis-Dieudonné, futur Louis XIV.

Après 22 ans d’une union stérile entre le roi de France et Anne d’Autriche, la reine de France porte enfin l’héritier de la couronne. C’est un véritable miracle ! Certains iront jusqu’à dire que c’est l’œuvre de Dieu.

Le peuple est en émoi, les courtisans sont frénétiques, et la reine soulagée. La Gazette datée du jour de la naissance du petit prince dira :

“Ce ne sont plus des vœux muets, mais des acclamations publiques et des cris de réjouissance. Ce que nous ne demandions plus que comme une grâce dont nous nous préjugions indignes, se vient offrir à nous pour un gage assuré de la protection particulière du ciel envers cette couronne. La plus grande et la meilleure Reine que la France ait jamais eue…une Reine à laquelle il ne manquait plus rien que d’être mère commence de l’être aujourd’hui en la vingt-troisième année de son très heureux mariage avec notre incomparable monarque…Français, l’enfant vous est né, le fils vous est donné.”.

Les français se rassemblent et célèbrent cette naissance digne du divin. Un Te Deum est chanté dans la chapelle royale. Pendant ce temps, le nourrisson est confié aux bons soins de la nourrice Mlle de la Giraudière et de la dame d’honneur de la reine, et emmené auprès de Monseigneur Séguier pour y être ondoyé.

Louis XIV, l’enfant

Il n’existe pas d’enfance plus dorée et plus cadrée dans le royaume de France que celle de Louis XIV.

Son enfance, Louis la passe aux côtés de femmes.

Sa mère d’abord, qui veille à ce que son fils soit suffisamment armé pour assumer ses responsabilités de futur souverain.
Ensuite, sa gouvernante la marquise de Lansac, qui veille au bien-être du petit prince et ce jusqu’à la mort de Louis XIII.
Et enfin ses nourrices, huit au total. Le futur Louis XIV est un bébé très vif et vigoureux, au point d’épuiser ses nourrices. Un ambassadeur de Suède écrira : ”Le Dauphin a déjà changé trois fois de nourrice. Les femmes que l’on a choisies pour cet office se récusent, parce que cet enfant robuste et d’un tempérament ardent leur déchire les mamelles en les mordant… Que les voisins de la France se méfient d’une rapacité si précoce !”.

L’éducation du souverain de France

L’éducation du futur roi de France est une véritable affaire d’Etat. Il n’est pas question de traiter ce sujet à la légère. La personne chargée de l’éducation du jeune prince doit :
lui inculquer les valeurs et les mœurs d’un bon Monarque
lui indiquer la bonne conduite à tenir
lui enseigner tout le nécessaire pour tenir d’une main de fer dans un gant de velours les rênes du royaume.

Art de la guerre, équitation, latin, histoire,… rien n’est laissé au hasard.

Cette lourde charge est confiée au Cardinal Mazarin, qui obtient alors le titre de Surintendant. C’est un véritable honneur pour ce jeune cardinal de se voir attribuer l’éducation du petit garçon, devenu roi beaucoup trop tôt.

Louis XIV, le Dauphin : trône et régence

Le roi est mort, vive le roi !

Depuis le 21 avril 1643, le roi Louis XIII ne quitte plus son lit, souffrant terriblement de la maladie de Crohn qui le ronge depuis de nombreuses années. Essayant tant bien que mal de gérer le royaume, le roi de France agonise. Le 11 mai, Louis XIII ne s’alimente plus, inquiétant ses médecins et la cour de France. Le 14 mai, Louis XIII fait venir ses fils à son chevet, et après les avoir bénis, leur demande de se souvenir à jamais de leur père. Quelques heures plus tard, Louis XIII décède. Louis-Dieudonné devient alors Louis XIV, roi de France, à seulement 4 ans et 8 mois.

“Le roi est mort, vive le roi !” cri le peuple. La tristesse de cette royale perte laisse vite place à la joie d’accueillir ce nouveau souverain, qui offre un renouveau au pays, l’espoir d’un avenir meilleur et serein. Dès le 15 mai, le jeune Louis défile dans les rues poussiéreuses de Paris, dévoilant malgré son jeune âge un air de grandeur, une allure solaire.

La régence de la Reine-Mère Anne d’Autriche

Mais le jeune Louis XIV est bien trop jeune pour régner et prendre des décisions. Sa mère Anne d’Autriche prend alors la régence du royaume, soutenue par Mazarin, qui devient le premier des ministres de Louis XIV, ainsi que plusieurs conseillers.

Pas question de laisser le roi dans l’ignorance pendant cette période de régence. Rapidement, le roi Louis XIV s’entretient chaque jour avec Mazarin, qui lui présente les grandes affaires qui animent le pouvoir politique, et explique au souverain pourquoi certaines décisions ont été prises. Ainsi, Mazarin et Anne d’Autriche donnent au roi toutes les armes nécessaires.

La Fronde, le traumatisme du jeune souverain

Alors que tout semble sous bon contrôle, un événement vient marquer l’histoire et la vie de Louis XIV à tout jamais : la Fronde. De 1648 à 1653, une série de révoltes va venir agiter et bouleverser le royaume. Ses sujets se révoltent contre la Monarchie absolue, et notamment contre l’ascension et le pouvoir du Cardinal Mazarin. Le royaume est dans une détresse financière, qui pousse les sujets du roi à se révolter. On peut distinguer deux phases dans cette Fronde. La première est la Fronde parlementaire, suivie de la Fronde des princes.

L’événement qui marque le plus le jeune Louis s’est produit dans la nuit du 5 au 6 janvier 1649, où il est obligé de fuir le Palais-Royal en compagnie de sa mère, son frère et du cardinal, pour s’exiler au château de Saint-Germain. Partie à la hâte, la famille arrive dans un château non préparé, obligeant le roi à dormir sur une botte de paille. Dans l’esprit d’un enfant de 11 ans habitué au faste, on imagine bien le traumatisme. Malgré tout, ces années tragiques ont donné les armes et la maturité nécessaire à un jeune prince devenu roi bien trop tôt. Sans la Fronde, Louis XIV aurait-il dévoiler une ambition aussi débordante pour rendre le royaume de France si puissant ?

Louis XIV, le Roi : règne et politique

Après plusieurs années de régence, Louis XIV atteint enfin la majorité. Son éducation terminée, il va pouvoir prouver sa valeur en tant que Monarque du royaume de France. Le 7 septembre 1651, la majorité du roi est proclamée. Sa mère, la régente, lui transmet alors tous les pouvoirs.

A la mort de Mazarin, Louis XIV œuvre pour devenir un roi absolu et transformer le royaume de France en État puissant.

Le roi Louis XIV n’a de compte à rendre à personne, sauf à Dieu. Il s’entoure tout de même de ministres de confiance, comme Colbert, le marquis de Louvois, Michel Le Tellier ou encore Fouquet durant une période.

Le règne et la politique de Louis XIV sont régis par de nombreuses guerres. On peut notamment citer :
la guerre de Dévolution entre 1667 et 1668
la guerre de Hollande entre 1688 et 1697
la guerre de Succession d’Espagne entre 1701 et 1713

Cette série de guerre permet au roi de France d’agrandir considérablement le royaume, mais également d’appauvrir la couronne et de martyriser la population.

Louis XIV et les femmes

Marie-Thérèse d’Autriche et Madame de Maintenon : les épouses de Louis XIV

Alors que le royaume est en conflit depuis plusieurs années contre l’Espagne, le mariage entre Louis XIV et Marie-Thérèse d’Autriche est un vrai coup de maître dans la sphère politique. Il sonne la paix entre les deux pays et offre à la France un allié de taille, notamment contre l’Empire Germanique. Le mariage est célébré le 9 juin 1660 à Saint-Jean-de-Luz, Louis XIV est âgé de 22 ans. C’est un mariage heureux qui se profile, du moins au début. Marie-Thérèse est pleine d’amour pour son bel époux. Louis se laisse entraîner par la fougue du mariage. Mais rapidement, son âme de séducteur l’éloigne du lit conjugal, et l’entraîne vers d’autres femmes. Tout au long de leur mariage, Louis XIV montre un véritable respect pour son épouse et sa reine (hormis les nombreuses maîtresses et favorites qu’il lui impose). De ce mariage, 6 enfants viennent à naître, un seul survivra : le Dauphin de France. Le 30 juillet 1683, alors qu’elle n’est âgée que de 45 ans, Marie-Thérèse succombe à une tumeur sous le bras gauche. Même si la Reine de France n’a pas réussi à conquérir le cœur du célèbre Roi Soleil, elle a su avoir son respect et son estime.

On se doute bien que Louis XIV, ce séducteur au grand cœur, n’allait pas rester sans épouse bien longtemps. Moins de 3 mois après le décès de son épouse, Louis se remarie en toute discrétion, à la chapelle du Château de Versailles. Cette fois-ci, il s’agit d’un mariage d’amour. Certains diront qu’il est totalement déraisonné, d’autres diront que c’est une pure folie. Mais quoiqu’il en soit, le Souverain a écouté son cœur. L’heureuse élue est Françoise d’Aubigné, mieux connue sous le nom de Madame de Maintenon. Cette femme a la vie tumultueuse a su gagner le coeur du plus grand souverain de France. Fille et petite-fille de brigands, une enfance passée en Martinique, fillette abandonnée par sa mère,… Les premières années de sa vie n’ont pas été simples. En épousant le poète Scarron, Françoise rencontre des personnages illustres tels que Ninon de Lenclos, Louis le propriétaire du Domaine de Villarceaux, ou encore Madame de Montespan, la plus célèbre des favorites de Louis XIV. Elle intègre la sphère royale en devenant Gouvernante des bâtards de la maîtresse et du roi de France. C’est ainsi que la magie a opéré, menant quelques années plus tard à un mariage des plus surprenants. Madame de Maintenon, issue de la petite noblesse, n’aura jamais le titre de reine de France. Elle reste dans l’ombre du roi, tout en œuvrant pour les causes qui lui tiennent à cœur, comme l’école de Saint Cyr.

Qu’elles aient été reines ou non, de sang royal ou de petite noblesse, aimées par le roi ou pas, les épouses de Louis XIV ont considérablement marqué la vie du célèbre Roi Soleil.

Les maîtresses et favorites de Louis XIV

Les femmes de la Cour donnent beaucoup d’amour à ce roi à la si belle allure, et Louis XIV leur rend bien. Déjà très jeune, Louis se montre passionné et enclin à la compagnie des femmes. Il faut dire que celle qui a fait son éducation sexuelle est une véritable experte dans les jeux de l’amour. Cateau la Borgnesse est chargée par Anne d’Autriche de déniaiser le jeune roi alors âgé de 14 ans, et de l’initier aux plaisirs de l’amour. Ce qu’elle fait avec succès.

A partir de ce moment, Louis XIV applique avec ardeur ses leçons. Sa première passion amoureuse, il la vit avec Marie Mancini, la nièce du Cardinal Mazarin. Cette jeune femme timide, frêle, à la beauté controversée, a su attiser la flamme en Louis XIV. Au point même que ce dernier projette de l’épouser, qu’importe ses devoirs en tant que souverain. Première déception amoureuse pour Louis, qui se résigne finalement à écouter sa mère et son ministre, et voit ainsi sa bien-aimée s’éloigner. Après son mariage avec l’infante d’Espagne, Louis prend de nombreuses maîtresses, plus d’une trentaine. Mais certaines ont su marquer de leur empreinte la vie du Monarque. Louise de la Vallière d’abord, une jeune femme pieuse et timide qui n’a pas su résister aux galanteries du roi. Après plus de 10 ans d’amour, 5 enfants, celle qui est devenue la favorite officielle de Louis XIV est détrônée par la sulfureuse Madame de Montespan. Cette jeune femme à la personnalité volcanique est la plus connue des maîtresses et favorites de Louis XIV. Cette belle blonde apporte au roi la joie et l’intelligence qu’il attend d’une femme. Il aime particulièrement son esprit aiguisé et sa tendance aux moqueries. Elle le divertit ! Pendant plusieurs mois, Louis XIV va œuvrer pour conquérir le cœur et le corps de la belle Athénaïs, qui finit par céder. Le scandale est entier, car il s’agit d’un double adultère, celui de la reine de France et celui du Marquis de Montespan, qui n’hésite pas à donner de la voie pour montrer son mécontentement. Mais rien ne pourra entacher l’amour passionnel qui lie Louis XIV à sa nouvelle favorite. Les enfants de Madame de Montespan et de Louis sont au nombre de 7, éduqués par Madame de Maintenon, future épouse de Louis XIV. Après près de 15 ans de passion amoureuse, les sentiments du roi pour sa favorite s’évaporent. Son caractère trop débordant, et l’Affaire des Poisons ont eu raison de leur amour. Louis XIV se rapproche alors de la douce Madame de Maintenon, qui saura apaiser son cœur.

La santé et l’hygiène du roi de France

Même si le roi Louis XIV représente la puissance, le pouvoir et le divin sur terre, il n’en reste pas moins un homme, mortel parmi les mortels.
Contre toute attente, la santé du roi est fragile et les soucis s’enchaînent. En revanche, le Roi Soleil fait preuve d’une véritable robustesse face à ses nombreux problèmes de santé et se montre très résistant face à ses souffrances.

Parmi ses plus gros maux, on peut citer :
la fièvre typhoïde qui a failli lui coûter la vie en 1658
la fistule anale qui a été opéré avec succès en 1686. Cette dernière a forcé le roi à prendre une journée de repos, où il ne s’est pas présenté à la cour. C’est la seule et unique fois pendant son long règne de 72 ans.

Privé de dents, le roi souffre également de coliques néphrétiques et dégage une odeur peu conventionnelle pour l’époque. Pour essayer de soulager ses souffrances, ses médecins lui conseillent de prendre des bains. Le bain de Louis XIV est un vaste sujet, l’eau n’étant pas très appréciée à cette époque (même si le savon sous Louis XIV et Colbert est en plein essor).

L’oeuvre de sa vie : le Château de Versailles

Durant son règne, Louis XIV a occupé de nombreuses résidences royales :
le Palais-Royal
Saint-Germain-en-Laye
Le Louvre
Les Tuileries
Fontainebleau.

Mais aucune de ces maisons n’est assez fastueuse pour lui. Et surtout, elles ont toutes été édifiées par ses prédécesseurs.

Louis XIV souhaite bâtir, laisser son empreinte à travers le monde, et donner au Royaume une œuvre encore jamais réalisée. C’est en conduisant son épouse Marie-Thérèse d’Autriche à Versailles, dans l’ancien pavillon de chasse édifiée par son père Louis XIII, que le Roi-Soleil aura une révélation. C’est ici que sa demeure grandiose sera établie.

Il va dépenser des sommes folles et faire venir les meilleurs artistes du royaume pour édifier le Château de Versailles, celui qui trône dans son imaginaire depuis bien trop longtemps. Après avoir rafraîchi l’ancienne demeure de son père, il va faire démolir et rebâtir les communs extérieurs. Il va ensuite faire en sorte que Versailles se transforme en une somptueuse demeure, dominée par l’or qui vient refléter le soleil. Les astres y sont d’ailleurs omniprésents : le Salon de Mars, le Salon de Vénus,…Le Souverain de France a souhaité bâtir un château à son image : puissant !