épouses de François Ier
Personnages historiques

Les épouses de François Ier : à la découverte des femmes du Roi de France

Roi intelligent, raffiné et amateur d’art, François Ier a marqué l’Histoire de France par sa politique et sa vie personnelle. Ce célèbre souverain apprécie beaucoup la compagnie des femmes, qui ont su lui apporter une grande affection tout au long de son règne. Deux femmes illustres ont notamment marqué sa vie : les épouses de François Ier. Je vous dévoile à travers cet article la vie de Claude de France et Eléonore d’Autriche, les deux épouses de François Ier.

Claude de France (1514 à 1524)

L’enfance de Claude de France, première des épouses de François Ier

Claude de France
Portrait de Claude de France, fille d’Anne de Bretagne et Louis XII


Nous sommes le 13 octobre 1499. La Reine Anne de Bretagne vient de mettre au monde une fille, Claude de France, princesse de sang royal. Louis XII, Roi de France, est en admiration devant sa fille. Adorée de ses parents, Claude de France vit une enfance particulièrement heureuse. Choyée par sa mère et son père, Claude de France bénéficie de la meilleure éducation qu’il soit. Littérature, musique, géographie, latin et même religion : toutes les matières sont abordées afin de permettre à la jeune femme de tenir le rôle de Reine de France qui l’attend. Son destin est en effet tout tracé. Dès sa naissance, son père le Roi Louis XII souhaite lui accorder le meilleur des mariages. Son choix se porte rapidement sur François d’Angoulême, son petit cousin et héritier présomptif. En effet, si la Reine Anne de Bretagne ne donne pas naissance à un héritier mâle, François d’Angoulême – fils de Louis de Savoie – montera sur le trône. Vous l’aurez compris, il s’agit bien de François Ier.

La jeune Claude devient Reine de France

Mariage François Ier Claude de France
Mariage de François Ier et Claude de France

Les fiançailles sont célébrées le 21 mai 1506. Claude n’a alors que 6 ans, et son futur époux 4 ans de plus. François et Claude de France étant trop jeune, les noces sont célébrées presque 10 ans plus tard. Le mariage est officiellement célébré en mai 1514. Claude de France devient dès lors la première des épouses de François Ier, et Reine de France. Ce mariage est cependant bien sombre pour la jeune femme, qui vient de perdre sa mère Anne de Bretagne. Son père Louis XII meurt également 3 mois plus tard. Claude de France se retrouve dès lors propulsée au devant de la scène royale en tant qu’épouse du nouveau Roi de France, sans le soutien de ses proches qui l’ont tant chéri durant son enfance.

La femme de François Ier se fait discrète

Claude de France première des épouses de François Ier
Lithographie de Claude de France du XIXe siècle © MARY EVANSSIPA

Déjà entouré de femmes à la forte personnalité, Claude de France a du mal à se faire une place dans la vie de François Ier. Sa belle-mère Louise de Savoie, et sa belle-sœur Marguerite ne lui apportent pas le soutien tant attendu. La mère du jeune souverain de France espérait une meilleure épouse pour son fils. Claude de France, la première des épouses de François Ier, se fait discrète au sein de la Cour de France et ne cause aucun souci à sa belle-famille. Louise de Savoie s’en accommode finalement très vite. L’épouse de François Ier accompagne son royal mari dans tous ses déplacements. Ayant été élevée par une Reine de France, Claude connaît son rôle et ses devoirs en tant qu’épouse royale. Elle reste dans l’ombre de son Roi.

L’épouse royale donne 7 enfants à François Ier

première femme Roi de France
Portrait de Claude de France, musée des Offices

Malgré le manque d’amour certain dans ce premier mariage, François Ier fait preuve d’une grande bonté à l’égard de sa première épouse. Malgré ses nombreuses maîtresses, François Ier s’acquitte de son devoir conjugal durant tout leur mariage. De cette union, 7 enfants naîtront, dont 6 survivront. Mais ces grossesses successives vont très rapidement affaiblir Claude de France. La Reine de France a de plus en plus de difficultés à se mouvoir, elle est épuisée. La Reine de France se meurt. Le 20 juillet 1524, la première des épouses de François Ier décède dans le Château de Blois, alors que le Roi est en campagne. Malgré des débuts difficiles, Louise de Savoie et Marguerite sont attristées de cette disparition. Quant au Roi François Ier, il pleure son épouse bien-aimée. L’éducation des 6 enfants de la jeune Claude revient finalement à Louise de Savoie, qui leur donne tout l’amour nécessaire.

Maintenant veuf, le Roi François Ier doit retrouver une épouse et donner une Reine à la France. C’est Eléonore d’Autriche, Reine du Portugal veuve, qui prendra la succession de Claude de France.

Le Saviez-vous ? Aimée par le peuple, Claude de France laisse un grand vide. Sa mémoire va perdurer à travers un fruit, une sorte de prune que l’on nomme Reine Claude.

Éléonore d’Autriche (1530 à 1547)

L’enfance d’Éléonore d’Autriche, seconde épouse de François Ier

Eléonore d'Autriche enfance

Fille de Philippe le Beau et Jeanne la Folle, Eléonore d’Autriche voit le jour le 15 novembre 1498 à Louvain. Cette jeune fille souriante voit naître quelques mois plus tard son jeune frère Charles, futur Charles Quint, l’un des plus puissants souverains d’Europe. Très vite, le jeune frère prend le dessus sur Eléonore. Bien éduquée, la jeune femme ne fait toutefois pas preuve d’une grande intelligence. A 18 ans, elle tombe amoureuse de Frédéric, fils de Philippe de Bavière, un prince sans fortune. Mais pas question pour Charles Quint de laisser son aînée épouser un tel homme. Faisant preuve d’ambition pour sa sœur, il souhaite qu’elle épouse un Roi, qu’importe le pays.

De Reine du Portugal à Reine de France

Mariage Eléonore d'Autriche et Manuel Ier

Le prétendant choisi par Charles Quint se trouve être Manuel Ier, le Roi du Portugal. De 30 ans son aîné, le Roi du Portugal est laid et bossu. Mais cela n’importe guère ! Son frère l’a décidé ainsi, Eléonore d’Autriche doit donc épouser Manuel Ier. Le mariage, par procuration, est célébré le 13 juillet 1518. Eléonore est alors âgée de 20 ans. Elle est très appréciée par son époux, qui la voit comme une belle jeune fille pleine de gentillesse. De ce mariage, deux enfants naîtront : une garçon mort très jeune, et une petite fille prénommée Maria. Ce mariage royal est cependant de courte durée. Trois ans après, le Roi du Portugal meurt, faisant d’Eléonore une veuve à seulement 23 ans. La Reine du Portugal décide alors de revenir auprès de son frère en Espagne.

Charles Quint frère épouse François Ier
Portrait de Charles Quint par Marco Calabrese (1519)

L’emprisonnement de François Ier par son frère l’Empereur Charles Quint, avec qui il est en perpétuelle guerre, va sceller son destin. En 1525, alors qu’il est en prison en Espagne, le Roi de France négocie sa libération à travers la signature d’un pacte. Il s’engage à céder le Milanais et la Bourgogne. Mais cet engagement, François Ier s’en affranchit dès sa libération. Autre engagement pris par le Roi de France : celui d’épouser en secondes noces Eléonore d’Autriche. Mais la future épouse de François Ier ne peut pour l’instant pas partager sa vie avec le Souverain français – pas tant que les territoires soient définitivement cédés. C’est finalement Louise de Savoie et Marguerite qui signent en 1529 le Traité des Dames et font d’Eléonore d’Autriche la future Reine de France.

En 1530, Eléonore d’Autriche rejoint finalement François Ier, accompagnée des princes français – les fils de François Ier emprisonnés en même temps que lui. Les noces ont lieu le 7 juillet 1530. Avant la cérémonie, on dit que François s’est rendu dans la chambre de ses fils pour les embrasser, puis dans la chambre de sa future épouse. Les deux futurs mariés ont discuté pendant plus d’une heure avant l’office. Eléonore d’Autriche devient officiellement la seconde des épouses de François Ier.

La nouvelle épouse de François Ier est mise à l’écart

Eléonore d'Autriche seconde des épouses de François Ier
Portrait d’Eléonore d’Autriche

Même si le Roi de France montre à sa femme un grand respect, les sentiments sont absents. N’oublions pas que c’est la politique qui a mené Eléonore dans la vie de François Ier. Et la personnalité de la nouvelle Reine de France n’est pas au goût du Monarque. La seconde femme de François Ier se fait discrète et réservée – il aime les fortes personnalités, comme sa mère et sa soeur. Le seul moyen pour Eléonore de se faire une place à la Cour de France est de mettre au monde un enfant. Mais son royal époux, déjà père de deux fils – Henri et Charles, ne souhaite pas avoir d’autres enfants. La Reine de France se retrouve alors telle une étrangère auprès de ses courtisans, et est traitée comme telle. François Ier n’hésite pas d’imposer à sa seconde épouse sa maîtresse, Anne de Pisseleu – ce qu’il n’avait pas fait pour Claude de France. Malgré le mariage qui les unit, François Ier ne parvient pas à oublier qui est son épouse : la sœur de son ennemi juré, Charles Quint.

Malgré ce sentiment d’exclusion qu’elle peut ressentir, la deuxième des épouses de François Ier apprécie beaucoup son mari. Elle honore de sa présence à chaque déplacement de son époux, et prend son rôle très au sérieux. Même si elle est rejetée par son nouveau Royaume, Eléonore œuvre au quotidien pour réconcilier son mari avec son frère, en vain.

Eléonore d’Autriche à nouveau veuve

Son destin chavire à nouveau lorsqu’en mars 1547, le Roi de France François Ier meurt subitement d’une septicémie. La seconde épouse de François se retrouve veuve pour la seconde fois. Même si la Reine de France se voyait rejetée par son époux, elle le pleure sincèrement. N’ayant jamais été acceptée par les français, elle décide de quitter définitivement la France pour rejoindre à nouveau son frère et son neveu.

François Ier n’est pas le seul Roi de France a épousé plusieurs femmes. Louis XIV a lui aussi connu un destin amoureux des plus rocambolesque. Je vous invite à lire l’article sur les épouses de Louis XIV >

Sources :
Claude de France par Henri Pigaillem
Eléonore d’Autriche seconde épouse de François Ier par Michel Combet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *