hottée du diable
Idées Visites

TOP 6 des choses à visiter dans l’Aisne

Patrimoine historique, architectural, naturel ou encore gastronomique : le département de l’Aisne recèle de trésors à explorer. Ce territoire des Hauts de France est trop peu connu à mon goût. J’ai décidé de m’y arrêter le temps d’un week-end, afin de découvrir plus en détail ce département riche en culture. Je vous propose dans cet article un TOP 6 des lieux à visiter dans l’Aisne.

1.Septmonts

A deux pas de la célèbre ville de Soissons se dresse le donjon de Septmonts, vestige de l’ancienne demeure des Évêques de Soissons. Remontons à ses origines : des textes affirment la présence d’un châtelet dans le village de Septmonts dès le XIIème siècle. Mais c’est au XIIIème siècle que la construction d’un véritable château d’architecture militaire est initiée par Jacques de Bazoches, évêque de Soissons de 1219 à 1242. L’objectif était simple : édifier la future demeure des évêques, tout en se préservant d’éventuels conflits, d’où cette volonté d’architecture militaire. Au cours des siècles suivants, le Château de Septmonts se voit embellit et agrandit pour devenir un véritable château de plaisance pour les évêques.

Aujourd’hui, vous pouvez admirer ses vestiges : le donjon, son logis Renaissance du XVIème siècle, la Salle Saint Louis du XIIIème siècle, et ses remparts. En montant tout en haut du donjon, vous pourrez profiter d’une vue panoramique sur le village de Septmonts et ses environs. Ouvrez bien les yeux lors de votre visite : dans l’une des salles du donjon, vous pourrez trouver le nom gravé de Victor Hugo. L’écrivain a en effet foulé les marches de Septmonts, et écrivit à sa femme “À deux lieux de Soissons… dans une charmante vallée… il y a un admirable châtelet du XIVe siècle… ancienne demeure des évêques de Soissons”.

Informations pratiques :

  • Ouverture :

    tous les jours du 2 mai au 30 septembre ;
    uniquement les samedis et dimanches du 1er octobre au 30 avril
  • Visites guidées :

    L’association des Amis de Septmonts propose des visites guidées pour les groupes à partir de 8 pers., tous les jours de la semaine entre 9h et 18h.
    Pour les contacter : 06 71 06 06 91 / 03 23 74 95 35
    Site internet : https://amisdeseptmonts.net/
septmont

2.Château de Condé

Située aux portes de la Champagne, cette demeure familiale est un véritable bijou de la Renaissance. Le Château de Condé, résidence des Princes de Condé, de Bourbon et de Savoie, nous dévoile une Histoire qui s’étale sur plus d’un millénaire. Encore habité par son propriétaire actuel, le Château de Condé en Brie fait partie de ces châteaux intimes et authentiques qui me plaisent tant.

Le véritable trésor du Château de Condé réside pourtant dans ses intérieurs. Il a su garder ses décors et des œuvres d’art d’origine. Vous pourrez observer des peintures de grands maîtres tels que Antoine Watteau, Jean-Baptiste Pater ou encore Giovanni Servandoni.

Le Château de Condé est également connu pour avoir accueilli des personnes illustres comme le Cardinal de Richelieu, le Cardinal de Mazarin (premier des ministres de Louis XIV), Marie Mancini – favorite de Louis XIV, ou encore Jean de la Fontaine. Lors de votre visite, vous pourrez d’ailleurs découvrir la chambre du Cardinal de Richelieu, qui logeait ici lorsque le Roi Louis XIII venait pour chasser à Château-Thierry.

chateau de condé

3.Château de Fère-en-Tardenois

Les vestiges du Château de Fère-en-Tardenois nous témoignent de la fabuleuse histoire de l’Aisne. Construit en 1206 par Robert II de Dreux sur une butte artificielle, le Château de Fère-en-Tardenois possède une histoire tranquille pendant plusieurs siècles. Au XVIème siècle, l’édifice va connaître un nouveau propriétaire : le célèbre Anne de Montmorency, connétable français et ami intime de François Ier et Henri II. Après avoir épousé la cousine de François Ier, Anne de Montmorency reçoit le Château de Fère-en-Tardenois en cadeau de mariage. Il entreprend alors de gros travaux pour le remettre en état, et faire de ce château fort un fabuleux habitat de plaisance, un château de style Renaissance. Il va nous offrir cette fabuleuse galerie, que l’on peut encore parcourir. Au XVIème siècle, la galerie était alors couverte, et accueillait de somptueuses fêtes et banquets.

Deux siècles plus tard, le Château de Fère-en-Tardenois devient la propriété de Louis Philippe Egalité, qui a les poches percées. Ayant besoin d’argent, il va démonter le château et le revendre à un maître de carrière de pierres, qui va le démanteler petit à petit pour accroître son business. Le Château de Fère-en-Tardenois tombe petit à petit en ruine, et a laissé la nature reprendre ses droits.

4.La Hottée du Diable

Ne vous fiez pas à son nom terrorisant, la Hottée du Diable est un véritable havre de paix, un voyage dans une dimension à part. Il fut un temps où la mer recouvrait ses terres, qui forment maintenant un ensemble fait de gré.
Située près de la commune de Coincy, la Hottée du Diable est une véritable curiosité naturelle. Elle est propice aux balades et à la détente. Vous découvrirez sans doute au fil de votre flânerie de gros rochers évoquant la silhouette de personnages. Saurez-vous les retrouver ?

Pour les plus sportifs, la Hottée du Diable est un véritable terrain de jeu pour les fans d’escalade.

D’où vient ce nom “La Hottée du Diable” ?

La légende raconte qu’au Moyen-Âge, le Seigneur de Bruyères souhaitait faire construire sur ce territoire l’Abbaye du Val Chrétien. Pour se faire, il fît appel à un célèbre entrepreneur pour l’édifier très rapidement. Mais l’entrepreneur n’arrivant pas à respecter les délais, il conclut un pacte avec le diable : ce dernier devait l’aider dans sa construction, en échange de son âme. Durant la nuit, muni de sa hotte pleine de pierres, le Diable se mit à l’ouvrage. Mais au petit matin, le coq se mit à chanter et le Diable prit peur. Dans sa fuite, sa hotte se cassa et laissa les pierres s’éparpiller sur le sol. C’est à ce moment-là que la Hottée du Diable vit le jour.

hottée du diable aisne

5.La Ville historique de Soissons

Ville romaine fondée en 20 avant J-C, Soissons a été le théâtre de nombreux événements. Pendant l’Antiquité, Clotaire, fils de Clovis, en fait un haut lieu du Royaume des francs. Au Moyen-Âge, la ville se développe considérablement au XIIème et XIIIème siècle. De nombreux édifices religieux voient le jour, pour nous offrir aujourd’hui des vestiges somptueux à admirer.

Abbaye Saint-Jean-des-Vignes

Fût une époque où la ville de Soissons possédait 7 abbayes. L’Abbaye Saint-Jean-des-Vignes est un fabuleux témoignage de l’Histoire épique de la ville de Soissons à travers les siècles. Fondée au XIème siècle, l’abbaye se présente à nous avec une façade des plus élégantes. Il est important de noter que Saint-Jean-des-Vignes était l’une des plus riches abbayes à l’époque médiévale. Lors de votre visite, vous pourrez découvrir le cloître, les dépendances, ainsi que le réfectoire des moines. Cette dernière pièce atteste d’ailleurs de la présence de militaire durant la 2nde Guerre Mondiale, qui l’avaient transformé en dortoirs.

Cathédrale Saint-Gervais-et-Saint-Protais de Soissons

La cathédrale est pour ainsi dire unique en son genre. A l’extérieur, nous sommes accueillis par une seule tour. La 2ème devait être construite au XIVème siècle. Mais la Guerre de Cent Ans, et le changement de camp constant (25 fois) de Soissons, a quelque peu bouleversé l’édification. A l’intérieur, la surprise est totale. La cathédrale Saint-Gervais-et-Saint-Protais de Soissons dévoile trois styles d’architecture différents, qui nous offrent un spectacle époustouflant. Vous serez sans aucun doute éblouis par ce jeu de lumières qui s’opère au niveau du chœur de la cathédrale, vieux de plus de 800 ans.

cathédrale soissons

6.Cote 204 et le cimetière américain

La Cote 204

Nous sommes entre les mois de mai et juin 1918, les terres de l’Aisne sont bouleversées par la “Seconde Bataille de la Marne”, une offensive lancée par les troupes allemandes. La commune de Château-Thierry et ses alentours sont dévastées, et les pertes des troupes alliées sont immenses. Les USA, qui s’étaient écartés des tumultes de la guerre jusque-là, ont subi énormément de pertes. De nombreux soldats américains ont perdu la vie sur la plaine de Château-Thierry.

Afin de rendre hommage à ses soldats tombés au combat pour la France, les Etats-Unis ont décidé de construire à la fin des années 20 un grand monument commémoratif sur les hauteurs de Château-Thierry, où se sont déroulés de violents combats. Ce monument, édifié de façon très sobre en colonnade, représente la France (une statue portant le bouclier) et l’Amérique (une statue portant l’épée) main dans la main. Sur chaque colonne, les blasons des différents régiments sont représentés, afin de rendre hommage à tous ces soldats tombés pour la France.

Le cimetière américain

En franchissant la grille du cimetière américain près de la Cote 204, vous entrez en territoire américain. Suite à cette violente bataille entre les troupes alliées et allemandes, de nombreux corps de soldats furent enterrés dans ce cimetière, édifié en leur honneur. La sobriété de ce lieu commémoratif nous permet de rendre hommage à ces jeunes américains.

Vous connaissez maintenant beaucoup de sites incontournables dans l’Aisne pour pouvoir organiser et planifier votre week-end. N’hésitez pas à vous rendre sur le site internet de l’Aisne https://www.jaimelaisne.com/ pour trouver encore plus d’idées de sortie !