Les Chateaux

Sauvons le CHÂTEAU DU DUC D’EPERNON

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Partager

J’ai pour habitude de vous faire découvrir de superbes châteaux, souvent meublés, afin de préparer vos prochaines visites. Mais ma mission ne s’arrête pas là : j’aimerais vous sensibiliser à la sauvegarde des châteaux. La France a la chance de posséder sur son territoire plus de 30 000 châteaux, mais 600 d’entre eux sont en danger, et sont voués à disparaître avec le temps.

L’un de ses Châteaux a particulièrement retenu mon attention : le Château du Duc d’Epernon, situé en Île-de-France dans le département de la Seine-et-Marne.

Pour la petite histoire, j’ai été contacté sur Instagram par un passionné de ce château, Antonin Grenier, qui m’a expliqué l’état de délabrement dans lequel se trouvait ce lieu classé Monument Historique. Le Château du Duc d’Epernon possède une fabuleuse histoire, il a notamment accueilli plusieurs têtes couronnées. Après quelques recherches, il m’a semblé évident que je devais vous parler de ce lieu en danger, et soutenir ainsi la même cause qu’Antonin : la sauvegarde de ce château.

Afin de vous en dire plus, je laisse la parole à Antonin Grenier, qui se bat depuis 2016 pour sauver ce monument.

Reconstitution du Château du Duc d’Epernon ©Sauve mon château

chateau-depernon-reconstitution

Découvrez l'interview d'Antonin Grenier

Antonin, peux-tu te présenter aux lecteurs de Carnet d’Histoire ?

Bonjour tout le monde ! Merci à Carnet d’Histoire de me laisser la parole. Je m’appelle Antonin Grenier, j’ai 20 ans. Je suis passionné par les vieilles pierres et l’Histoire depuis mon plus jeune âge. Actuellement carrossier peintre automobile, j’envisage une reconversion dans le domaine du patrimoine. Etant curieux j’ai toujours aimé visiter les musées, châteaux, églises etc.  Dès que j’en ai l’occasion je visite des châteaux, je passe pas mal de temps au château royal du vivier en Brie où j’aide à la restauration (taille de pierre, visite guidée etc). Je passe beaucoup de temps sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter et Instagram où j’ai créé des comptes dédiés au château du duc d’Epernon. Je publie des posts historiques, des montages photos et vidéos, des articles, j’échange avec des personnes qui me posent des questions sur le château (des français, anglais, américains etc). Je fais tout ceci à titre bénévole.

Peux-tu nous expliquer le lien étroit que tu as avec le Château du Duc d’Epernon ?

Il y a 15 ans mon père était ami avec l’ancien propriétaire du château du duc d’Epernon et nous y allions régulièrement l’été pour faire des barbecues. Je me rappelle m’amuser dans ce parc (jouer au chevalier), des balades en quad dans le parc, la pêche dans les douves, j’étais émerveillé de voir un si beau bâtiment, je me rappelle cette belle peinture sur le plafond à l’intérieur du château.

En 2016 j’ai décidé de créer un groupe Facebook dans le but de sensibiliser et de partager des photos, des souvenirs et des anecdotes sur le château. Si j’ai fait ça c’est surtout pour l’amour du patrimoine et de ce lieu qui me tient à cœur, je trouve ça lamentable de laisser ce lieu chargé d’histoire tomber en ruine quand on sait qu’il est en parti classé Monument historique, et que ce château a vu plusieurs têtes couronnées y séjourner.

chateau-depernon-antonin-grenier-jeune

Outre son architecture exceptionnelle, ce Château possède une histoire très particulière. Peux-tu nous en dire quelques mots ?

A l’origine c’était un château fort mentionné du XIIème siècle sous le règne de Louis VI le Gros. En 1389, Charles VI fait don par lettres patentes des terres de Fontenay à son conseiller Jean le Mercier, chevalier, seigneur de Noviant, la neuville et Rugles, avec l’autorisation de reconstruire le vieux château tombé en ruines. Deux ans après, le nouveau château était debout avec auditoire de justice et prisons. Le château est alors clos de murs et de fossés autour d’une cour intérieure, avec deux pont levis, au nord face à l’église et au sud. L’édifice actuel a conservé le plan rectangulaire cantonné de tours rondes.

Le château passe ensuite dans la famille de Coutes par héritage. Vers 1446, Louis de Coutes, dit Minguet, fils de Jean de Coutes, page de Jeanne d’Arc puis écuyer, châtelain et seigneur de Fontenay en Brie, Viry, Neelle la Gilleberde, etc.

Le château a subi plusieurs modifications et a été remanié à la première moitié du XVII où il devient un château de plaisance. C’est Jean Nogaret de La Valette dit le duc d’Epernon qui en est propriétaire, il y reçoit d’illustres personnages comme Catherine de Médicis, Charles IX, ou encore Henri III qui laissera le souvenir de magnifiques fêtes à l’occasion de son mariage, ou encore Richelieu qui est hébergé.

Entre 1877 et 1880, le château de Fontenay est loué à l’ancienne reine d’Espagne Isabelle II qui y retrouve son amant Ramiro de la Puente et où elle pratique la chasse.

Dans les années 1940, le château de Fontenay est occupé par des chantiers de jeunes. Abandonnés par leurs propriétaires au profit des dépendances, plus commodes et moins onéreuses, les appartements ont longtemps servi d’entrepôt. En 1936, M. Lucien Tasse, expert-comptable, rachète la propriété. En 2006, le château de Fontenay est vendu par M. Samuel Tasse à une société immobilière spécialisée dans les monuments historiques. Le projet comportant 12 appartements dans le château et 48 appartements dans les communs n’a pas été mené à son terme en raison de la mise en liquidation judiciaire du promoteur immobilier en 2014.

Le Château est aujourd’hui délabré, c’est un véritable scandale ! Comment en est-on arrivé là ?

Tout a commencé en 2006 suite au rachat du château par un promoteur immobilier qui avait pour but d’y faire des appartements de luxe. En 2008, ce promoteur a décidé de déposer la toiture d’ardoises pour y poser à la place une bâche en plastique, mais il a aussi retiré les huisseries le laissant entièrement à la merci des intempéries. Le château a été victime rapidement de pillages, de vols, de tags et d’incendies … Cela fait plus de 12 ans que le château est ouvert aux 4 vents … les planchers s’écroulent, il pleut à l’intérieur, la nature reprend ses droits, du lierre pousse dans le château. Puis la mise en liquidation judiciaire en 2014 n’a pas arrangé les choses …

Classé aux Monuments Historiques, pourquoi le château a été laissé à l’abandon par l’Etat ?

Le château a été laissé à l’abandon car le promoteur qui l’avait racheté a fait faillite en 2014, puis le château a été mis en liquidation judiciaire, le dossier juridique est très compliqué … il existe le « code du patrimoine » et le « code de la construction et de l’habitation » qui n’ont pas été respectés, nous avons adressé plusieurs courriers au maire, à la DRAC (direction des affaires culturelles), et a la région pour leur demander d’appliquer les lois en vigueur. Il faut savoir que la mairie a toujours été silencieuse face au dossier du château. Le château est en parti classé au titre des monuments historiques : il y a les façades, la toiture, une salle ornée de lambris peints au rez-de-chaussée. Difficile à croire quand on sait que la toiture n’existe plus, que tous les autres éléments sont en train de disparaître et que la DRAC n’effectue pas son travail de surveiller le patrimoine.

Il y a un bâtiment en cours de construction dans le parc du château. Le promoteur a eu l’accord de construire cet immeuble et en échange il était convenu qu’il restaure le château. Mais cet accord n’a pas vu le jour …

Quelles actions sont en cours pour sa préservation ?

En 4 ans nous avons effectué plusieurs actions, des courriers au maire, à la Drac, à la région. A la fin de l’année 2019 j’avais adressé un mail au chef de la conservation régionale des monuments historiques qui m’a répondu qu’ils allaient essayer de mettre en place une opération de travaux d’office. C’est une procédure qui consiste pour l’Etat à réaliser à la place du propriétaire défaillant des travaux conservatoires et de sauvegarde. II a ajouté dans son mail que la procédure juridique est longue et complexe. Stéphane Bern s’intéresse de près à ce château et il a récemment « demandé des comptes » au maire de la commune. Suite a un échange téléphonique ils se sont mis d’accord pour organiser une réunion une fois le confinement terminé avec le Ministre de la culture Franck Riester et avec le sénateur Vincent Eblé, pour qu’ils puissent débloquer la situation.

Et de ton côté, comment œuvres-tu pour cette cause ? Quels résultats as-tu obtenu à ce jour ?

J’essaye avant tout de faire parler du château partout autour de moi, sur internet etc. Le château est connu au Japon (il a été diffusé lors d’un reportage télévisé) aux Etats Unis, en Australie on peut dire que le château a fait le tour du monde et je trouve ça bien de montrer qu’en France il y a une face méconnue du patrimoine (patrimoine en péril). Le château est même entré dans les manuels d’histoire de l’éducation nationale ! Ou encore dans le dernier livre de Stéphane Bern « sauvons notre patrimoine ». Comme je l’ai dit plus haut j’ai écrit plusieurs mails au maire, la DRAC, et la région. J’ai déjà obtenu un rendez-vous a la préfecture d’Île-de-France. Je publie régulièrement sur les réseaux sociaux des photos du château, j’effectue des montage photos et vidéos, je fais des publications retraçant l’histoire du château de sa construction a son abandon.

chateau-depernon-antonin-grenier

Merci pour cet interview Antonin ! La dernière question qui me vient à l’esprit : COMMENT PEUT-ON T’AIDER ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux, l’union fait la force n’hésitez pas à partager le groupe du château partout, de parler du château à vos proches etc.

Merci à vous pour cette interview.

Soutenez Antonin dans sa cause sur les réseaux sociaux

Copyright de l’ensemble des photos : ©Antonin Grenier

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *