Vue de face sur le Château
Ile-de-France Les Chateaux

CHÂTEAU DE THOIRY : un lieu pas si sauvage

Si je vous dis Thoiry, beaucoup d’entre vous me répondrons : zoo ! Je vous répondrais « oui, mais pas que ! ». Dans le domaine de Thoiry se cache le Château de Thoiry, petit par la taille mais grand par l’histoire, dont j’ai plaisir à vous la conter à travers cet article.
J’ai eu l’occasion de découvrir ce lieu historique lors d’un instameet organisé par les Yvelines et le Château lui-même.

L’HISTOIRE DU CHÂTEAU DE THOIRY

Tout commence au XVIème siècle, lorsque Raoul Moreau, trésorier du Roi et érudit, fait construire ce château proche de Paris. Il restera peu de temps aux mains de cette famille. En effet, 50 ans plus tard, son petit-fils entraînera la cession de ce château familial suite à une « erreur » d’adversaire qu’il a tué. À la suite de cela, le château est finalement cédé à Guillaume de Marescot en 1612, et restera dans la même famille durant 13 générations. A l’heure actuel, le château est un lieu privé appartenant à Paul de La Panouse, qui vous ouvre gentiment les portes de leur demeure.

Le Château de Thoiry va réussir à survivre aux époques les plus compliquées de l’Histoire de France :

 – Au moment de la Révolution Française : le château est mis sous séquestre suite à l’arrestation des propriétaires. Belle preuve de solidarité et de bienveillance : les paysans ont protégé le lieu des pillards.
 – Au moment de la Première Guerre Mondiale : seuls les jardins ont été pilonnés par les ennemis, le Château de Thoiry sort intact.
 – Au moment de la Deuxième Guerre Mondiale : le domaine fût occupé par les allemands, qui n’ont pillés que quelques meubles, sans grande « importance ».

Coup de chance ou destin pour ce château classé Monuments Historiques depuis 1973 : personne ne saurait dire. Quoiqu’il en soit, c’est grâce à cela que les visiteurs peuvent découvrir un château meublé de manière authentique, ce qui est particulièrement rare en France.           

Coucher de soleil

©Château de Thoiry

ANECDOTES DU CHÂTEAU DE THOIRY

Raoul II Moreau : l’homme qui tue « par erreur »

Je vous expliquais plus haut que le Château avait été cédé à Guillaume de Marescot suite à la « bêtise » d’un homme. Allons un peu plus loin sur cette histoire.

En 1612, Raoul II Moreau est prévenu par sa servante que des ennemis de longue date approchaient avec des chevaux. Il décide donc de partir avec ses amis, afin de les provoquer en duel, et fini par les tuer aux grilles du château. Malheureusement pour lui, il ne s’agissait pas d’ennemis, mais de Raulet, un ami proche des Moreau. Pour ce geste, Raoul II Moreau sera condamné à mort par décapitation : la décapitation étant la mort la plus noble à l’époque.

Le prisonnier réussi finalement à s’évader de prison, et s’enfuit en Italie. Il se réfugie chez l’avocat de la famille : Guillaume de Marescot, qui se verra céder le château d’un commun accord.

Jean-Baptiste de Machault d’Arnouville : un excellent ministre déchu

C’est au XVIIIème siècle que le ministre des finances du Roi Louis XV prend ses quartiers à Thoiry. Jean-Baptiste était un excellent ministre, au point de se faire renvoyer par le Roi de France lui-même. Apprécié de Louis XV, il a tout d’abord tenté d’imposer l’impôt à tous, y compris au clergé et à la noblesse. Cette réforme fut avortée, et cela lui a valu d’être détesté par le clergé. Autre de ses objectifs : faire renvoyer Madame de Pompadour, la favorite du Roi. Ce qu’elle n’a bien entendu par apprécié.

Ce ministre, au destin pourtant si prometteur, a donc réussi à se mettre à dos le clergé et la Favorite du Roi. Le Roi de France, à contre-cœur, n’a donc pas d’autres choix que de renvoyer son ministre qu’il estimait pourtant. Dans les archives du château est conservée une lettre écrite de la main de Louis XV lui exprimant toute son amitié et ses regrets.

Portrait de Jean-Baptiste de Machault d'Arnouville

 

LA VISITE DU CHÂTEAU

Commençons par l’intérieur

Ce moment étant privé, il n’y a que le rez-de-chaussée qui est accessible à la visite. Voici une partie des pièces qui le compose :

La Salle des Réceptions

Initialement prévue pour accueillir les réceptions, cette salle deviendra au XVIIIème siècle la salle à manger. Auparavant, les familles mangeaient séparément : les adultes dans leur chambre ou la salle de réception, et les enfants avec les domestiques. C’est lors de l’introduction des repas à la française, qui requiert que tout le monde soit rassemblé autour de la table, que cette salle fût transformée.

Le Saviez-vous ? Les repas « à la française » se compose de trois services, chacun composé de neuf plats. Tout le monde se rassemble pendant plusieurs heures et picore un peu partout. Actuellement, nous mangeons des repas « à la russe » avec entrées, plats desserts.

Observez ensuite cette immense tapisserie, offerte par Louis XV pour Jean-Baptiste de Machault d’Arnouville. Cette tapisserie d’origine comporte 2000 nuances de couleurs. Il aura fallu 7 ans pour sa création.

Le Salon Vert ou Salon Henri IV

Il s’agit ici de la plus grande salle de l’enceinte, mesurant 85m2. Cette pièce est uniquement dédiée aux hommes : on parle politique et finance, des sujets ne devant pas être abordés par les femmes à cette époque. Elles n’avaient donc pas le droit d’entrer dans cette pièce. Comble de l’histoire, les animaux de compagnie étaient quant à eux autorisés et les bienvenus. Et ils étaient plus que choyés : on retrouve un superbe lit à la polonaise miniature, doré à la feuille d’or, qui sert de panier pour ces petites boules de poils.

L’ensemble de la décoration de cette pièce est pensé afin de montrer la puissance.

Le Saviez-vous ? La puissance, à cette époque, était de montrer que l’on a le plus d’argent possible, en n’en dépensant le moins.

Dans ce Salon, l’on retrouve 2 portraits royaux authentiques : Philippe d’Orléans, frère de Louis XIV, et Louis XV. A l’époque, un portrait était comme une carte de visite. Il était créé en chaîne, puis offerts aux proches de la famille. Ce qui signifie que la famille royale était proche des propriétaires.

Vous pouvez également observer une superbe tapisserie, autre cadeau royal. Elle représente une scène de chasse aux lions avec Henri IV, Roi de France ayant déjà dormi dans ce monument historique. En effet, un des propriétaires du château était son médecin.

Salon de Musique

C’est selon moi LA plus belle pièce. Je l’apprécie sans doute car je suis une femme. Car en effet cette pièce était destinée à ces dames. Ce salon est particulièrement lumineux, et l’on retrouve une décoration très féminine. Le thème de cette pièce très clair : il s’agit de l’art. On retrouve en effet une sublime bibliothèque pour la lecture, un cabinet à écrire pour l’écriture, piano forte et clavecin pour la musique, et robe pour la couture.

Attardons-nous sur ce magnifique clavecin. Tout est d’origine chez lui : sa place, sa décoration et également son mécanisme. Construit par la Famille Blanchet (les plus grands constructeurs de clavecin), le Comte de la Panouse ne souhaite pas qu’il soit restauré afin de le préserver.

Les fans de mode s’arrêterons sûrement sur les deux tenues présentes dans cette pièce. Une de ces 2 tenues a bien été portée, l’autre est une reconstitution.

Le Saviez-vous ? Une femme devait rester en robe même lorsqu’elle montait à cheval.

Dans ce salon, vous pouvez observer deux portraits d’une figure emblématique de ce lieu : Angélique de Marescot. Mariées et veuves trois fois, c’est une forte personnalité. Elle a su s’occuper de l’ensemble du domaine, elle est notamment à l’initiative des jardins à la française du domaine.

La Chambre Angélique

Beaucoup d’entre vous se demanderons : pourquoi la chambre Angélique ? Elle doit son nom aux nombreuses « Angélique » ayant couché dans cette chambre. Comme dans beaucoup de chambre, vous y trouverez un lit à baldaquin, mais cette fois-ci un peu particulier. En s’approchant un peu, vous pourrez observer au plafond du lit un Cupidon qui a les yeux bandés. Cela signifie que l’amour est aveugle (à traduire comme vous le souhaitez 😊).

Le Saviez-vous ? Les baldaquins d’un lit ont deux fonctions. La première fonction est pour l’intimité. La deuxième, pour retenir la chaleur dans le lit.

De nombreux portraits sont présents dans cette pièce, mais je vous invite à observer ceux présents de chaque côté du lit. Je vous présente Angélique de Baussan, et Charles de Machault, mari et femme suite à un mariage forcé. Mais cela ne les a pas empêchés de tomber fou amoureux l’un de l’autre. Colonel du Régiment des Dragons du Languedoc, Charles doit quitter sa bien-aimée 3 semaines seulement après leur mariage. De là s’en suit des lettres d’amour, dont une copie est présente sur la commode. Ces deux amants ont échangé plus de 1500 lettres d’amour, et chacune d’elle faisant 5 à 6 pages.

Le vestibule

Il s’agit de l’entrée principale, celle utilisée par les nobles. Ce vestibule est la pièce centrale du château. C’est ici même que l’on peut observer la construction si particulière, autour des solstices d’été et d’hiver. En effet, le soleil se lève d’un côté et se couche de l’autre. Lorsque vous vous trouverez dans cette pièce, observez au loin l’horizon. Vous verrez que le sol du château est au même niveau. Ce qui fait de cette pièce un lieu si particulier.

Lors de votre visite, je vous invite à porter attention au fauteuil présent ici. Ceci n’est pas vraiment un fauteuil, mais un lit dépliable. Mobilier de Charles de Machault, il l’emportait lors de ses campagnes.

Le Saviez-vous ? Le mobilier s’appelle ainsi car il est « mobile ». Les nobles possédant plusieurs châteaux, cela coûtait cher de tous les meubler. Ils possédaient donc du « mobilier » qui était pratique et multi-usage, afin de les emporter partout avec eux.

Lit dépliable du vestibule

Le boudoir

Petite, basse de plafond et surtout exposée plein sud afin de profiter de la chaleur été comme hiver, cette pièce comporte tous les éléments que l’on retrouve dans une salle de bain : chaise percée, coiffeuse. Vous pourrez observer un ensemble de parfums et autres produits de beauté encore très bien conservés.

Poursuivons avec l’extérieur

Inscrit en tant que Monument Historique, et titulaire du label « Jardin Remarquable », le parc de Thoiry est un réel prolongement du Château, et servent les fonctions solaires pensés pour le Château. C’est en 1968 qu’une partie des 450 hectares du domaine va accueillir des animaux sauvages, afin qu’ils puissent vivre ensemble et en pleine liberté. A partir de ça, les jardins de Thoiry ont accueilli de nombreux visiteurs. Je vous parle un peu plus bas du zoo si cela vous intéresse 😊

Château de Thoiry vu du ciel

 

©Château de Thoiry

LES EVENEMENTS DE THOIRY

Lumières sauvages

Les jardins de Thoiry vous invitent à vivre une expérience sensorielle hors du commun lors des Lumières Sauvages de Thoiry. Un ensemble de scènes illuminées, représentant des animaux et personnages historiques, prennent place pour vous offrir un spectacle original et ludique dans le jardin. C’est une activité que je recommande vivement pour ceux qui recherchent une sortie ludique proche de Paris ou en Ile-de-France.

Ouverture et tarifs :

  • De fin octobre à mi-mars de 17h à 20h30
  • 19,90€ par adulte / 17,90€ par enfant

La Saint Valentin

Avis à tous les amoureux fans d’Histoire, vous avez enfin trouvé LA soirée idéale pour la Saint Valentin <3 Ambiance tamisée, pétales de rose, coupe de champagne et dîner gastronomique : voici ce qui vous attend dans les salons de Thoiry pour votre soirée romantique. C’est une expérience d’exception qui vous attend au cœur des Yvelines, une bonne façon de visiter un château de la Renaissance de manière originale. Peut-être cet endroit vous donnera des envies de mariage ? Sachez que Thoiry peut vous l’organiser !

Ouverture et tarifs :

 – Le 14 février à partir de 19h30
 – 256€ par couple

LES ACTIVITES DE THOIRY

Le Parc Zoologique de Thoiry

C’est en 1968 que les animaux prennent leur quartier au cœur de ce domaine historique, et ont permis de sauver les lieux. Ici, ce sont les animaux qui se baladent en toute liberté, et les visiteurs qui sont enfermés afin de les observer.

Lions, ours, loutre, serpents, bisons, … Vous pourrez observer de multiples espèces à travers le safari dans votre voiture, ou directement dans le parc zoologique (ou les deux !).

Ce zoo est pour moi le meilleur en Ile-de-France. Je vous le recommande vivement.

Activité Escape Game

C’est la grande nouveauté de Thoiry en 2019, que j’ai eu le plaisir de tester lors de cet instameet.

C’est une tout autre façon de découvrir le château et son histoire. Tout se passe dans les sous-sols, autrefois un caveau familial. Autrefois abandonnés, ils accueillent dorénavant les visiteurs afin qu’ils puissent percer les mystères du château.

Attention, cet escape game est de niveau expert. Personnellement, mon groupe (et moi-même) avions un niveau très bas, ce fût un échec cuisant.

Ouverture et tarifs :

 – Ouvert tous les jours sauf le lundi
 – 30€ par personne pour un minimum de 3 personnes par réservation et 8 maximum
 – Réservation en ligne obligatoire

SITUATION ET ACCÈS

Sa situation

A 55 kilomètres de Paris en Ile-de-France dans les Yvelines, le Château de Thoiry se situe sur la commune de Thoiry. Sa situation au cœur des Yvelines en Ile-de-France facilite son accessibilité, que ce soit en voiture ou en transports en commun.

Comment y accéder ?

 – En voiture : depuis Paris, via l’A12 puis la N12, à 45 minutes. Un grand parking gratuit à disposition.
 – En train : Prendre le transilien depuis Saint Lazare à Paris jusqu’à Mantes-la-jolie, puis ligne 78 jusqu’à Mairie de Thoiry. Le Château se trouve à 3min à pieds.

TARIFS ET HORAIRES

Tarifs

 – Billet château seul : 4€

Horaires

 – Ouvert tous les jours sauf le lundi, de février à novembre
 – De 14h à 18h en basse saison, jusqu’à 19h en haute saison

Le département des Yvelines ne se résume pas qu’au Château de Versailles. Plusieurs lieux historiques splendides sont à découvrir, et celui-ci en fait clairement partie. Pensez à une petit sortie vacances avec les enfants, le week-end pour découvrir les événements, ou pourquoi pas pour organiser votre mariage😊

3 Comment

  1. « Si je vous dis Thoiry, beaucoup d’entre vous me répondrons : zoo ! »
    C’est exactement ça ! J’avais l’habitude d’y aller étant petite en voyage scolaire et je n’avais jamais fait attention au château (comme quoi !).
    J’y suis retournée cet été avec mes enfants et là surprise : un château ! Génial avec un intérieur riche et des anecdotes sympas à découvrir. Le jardin mériterait encore un petit effort pour retrouver toute sa splendeur;
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *