Vue sur le Château de Chantilly
Hauts-de-France Les Chateaux

Château de Chantilly : un domaine princier

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Partager

C’est un joyau du patrimoine de France que je souhaite mettre à l’honneur aujourd’hui. Situé à 1h de Paris, le Château de Chantilly est un véritable musée d’Art et d’Histoire. Sa beauté architecturale et la richesse de son mobilier font de ce Château un lieu à découvrir sans tarder. Témoin de nombreux événements historiques, dont le suicide du célébrissime Vatel, cette ancienne demeure princière possède une Histoire à faire pâlir les plus grandes. De grands personnages de l’Histoire, riches et puissants, en ont fait un lieu de faste et d’élégance. Je vous emmène avec moi au cœur du Château de Chantilly.

L’Histoire du Château de Chantilly : un domaine en perpétuelle évolution

Construit, détruit, façonné puis remodelé par ses différents propriétaires de l’époque médiévale au XIXème siècle, le Château de Chantilly est étroitement lié à l’Histoire française. Pas moins de 5 « versions » du Château sont à l’heure actuelle comptabilisées.

Les origines du Château de Chantilly sont relativement floues. Elles remonteraient à l’époque gallo-romaine. Un certain Cantilius (vous comprenez maintenant le nom « Chantilly ») aurait fait construire une maison forte sur un rocher entouré de marécages.

L’Epoque Médiévale

Les premières véritables pistes écrites remontent au Moyen-Âge. A l’époque, Chantilly était une bâtisse fortifiée, servant à contrôler la route de Paris à Senlis. Les premiers seigneurs, la Famille Bouteiller, possèderont le lieu pendant plus de 300 ans. Il sera finalement acquis au XIVème siècle par Pierre d’Orgemont, Chancelier de France, pour la modique somme de 8 000 livres. A partir de là, le Château ne sera plus jamais vendu, mais hérité. La bâtisse fortifiée laissera place à une véritable forteresse. La 2ème version du Château de Chantilly fait son apparition.

La Renaissance

Compagnon d’armes et ministre de François Ier, le célèbre personnage Anne de Montmorency reçu le Château de Chantilly en héritage. Né en ces lieux, il a à cœur de transformer cette forteresse en une somptueuse demeure de plaisance. Partout en France, les forteresses médiévales laissent place à des châteaux style renaissance. La défense laisse place à la plaisance ! Connaissant bien l’Italie, le Duc souhaite pour sa demeure une copie des palais italiens, la Renaissance à l’état pur. Un grand chantier se met alors en place, sous les ordres de l’architecte Jean Bullant. Les jardins seront agrandis et des graines venant des voyages d’Anne seront plantées. Le mur d’enceinte sera détruit permettant ainsi un passage direct du château aux jardins. Pour impressionner ses invités, le Duc fera construire une héronnière, un jeu de paume et des étuves. Il fera construire une terrasse, qui accueille actuellement sa statue. 7 chapelles rappelant les églises de Rome s’élèveront. Et enfin il fera construire la toute première bibliothèque du Château ! L’art et la culture font leur entrée dans le Château de Chantilly, et n’en ressortiront plus jamais. La 3ème version du Château est née !

L’Epoque Classique

Henri II de Montmorency, propriétaire actuel du Château de Chantilly, sera condamné à la décapitation par Louis XIII. Le Château sera alors confisqué en 1632, puis finalement restitué 11 ans plus tard à Charlotte de Montmorency, épouse du prince de Condé Henri II de Bourbon. Le Grand Condé, leurs fils, fera lui aussi du Château de Chantilly un lieu de faste et de puissance. Les plus grands noms de l’époque s’attrouperont au Domaine. On peut citer La Fontaine, Molière, Racine… De grandes modifications seront apportées, et les jardins transformés « à la française » par Le Nôtre.

XVIIIème et XIXème siècle

C’est au début du XVIIIème siècle que le style Classique fera son apparition à Chantilly. Le Duc de Bourbon fera construire sur la base de l’ancien château fort un nouveau bâtiment, ainsi que les Grandes Ecuries que nous pouvons observer aujourd’hui.

Au moment de la Révolution, la partie que l’on appelle le Grand Château sera démolie par la Bande Noire, des démolisseurs. L’objectif est de vendre les pierres des bâtiments rasés.

En 1830, le Duc de Bourbon qui a perdu son fils 16 ans plus tôt, n’a plus d’héritier. Il choisira son petit-neveu, le Duc d’Aumale, fils du Roi Louis-Philippe, pour lui succéder. Il aura à cœur de rendre à Chantilly sa somptuosité d’avant Révolution. Il fera donc reconstruire le Grand Château. En tant que grand collectionneur d’art, il y abritera ses nombreux tableaux, manuscrits et objets d’art en tout genre. N’ayant à son tour plus d’héritier, le Duc d’Aumale fera don du Château de Chantilly à l’Institut de France en 1886.

portrait du Duc d'Aumale

Le Musée Condé

Comme je le disais plus tôt, ce lieu est un véritable musée. Les adeptes d’art trouveront leur paradis sur terre au Château de Chantilly ! Le Duc d’Aumale, considéré comme étant le plus grand collectionneur de son temps, constituera au Domaine une fabuleuse collection de tableaux, livres et objets d’art. Son objectif : enrichir le Château de Chantilly, et en faire un lieu de références. On peut dire que son objectif est clairement atteint.

Ayant perdu ses deux fils, le Duc d’Aumale n’avait aucune descendance. Il prend la décision de léguer le Château de Chantilly et toutes ses collections à l’Institut de France dont il était membre. Deux conditions devaient toutefois être respectées : le Domaine devait ouvrir ses portes au public, et les collections ne devaient jamais être modifiées ou prêtées. Volonté respectée ! Le Château ouvre ses portes au public en 1898 sous le nom de « Musée Condé », en hommage aux illustres propriétaires avant lui.

Lors de votre visite, ne manquez pas les nombreuses galeries de peintures pensées par le Duc pour être l’écrin de ses nombreux tableaux.  Le Musée Condé est aujourd’hui la seconde plus grande collection de peintures anciennes, après le livre. Il ne compte pas moins de 800 œuvres, de style et époques différents.

Après la découverte de toutes ces peintures, plus sublimes les unes que les autres, petit passage oblige par la Bibliothèque du Château de Chantilly. Cette pièce est incontestablement ma préférée. La décoration, sa taille, la collection de livres anciens : tout est réuni pour impressionner les visiteurs qui franchissent ses portes. On trouve en son sein de véritables trésors comme l’œuvre « Les très riches heures du Duc de Berry » du XIVème siècle, ou encore les 356 portraits commandés par Catherine de Médicis à Jean et François Clouet.

Haut de la bibliothèque

Anecdote et légende du Château de Chantilly

 

Un fantôme à Chantilly : l’anneau de Louise de Budos

C’est une histoire d’amour, de fantôme et de magie que je vais vous conter…

A la fin du XVIème siècle, Henri Ier de Montmorency, connétable de France, se trouvait à Pézenas avec Louise de Budos et sa mère. Louise de Budos rencontra une femme qui lui demanda l’aumône. Pour la remercier, elle lui donnera un anneau au pouvoir apparemment magique. Peu de temps après, Henri, récemment veuf de sa première femme, épousa Louise. Elle avait 20 ans, il en avait 60. Henri était très amoureux de sa deuxième épouse. Le destin sera pourtant tragique, et Louise décèdera 3 ans plus tard.

3 mois après le décès de sa seconde épouse, Henri Ier de Montmorency fêtera son mariage avec Laurence de Clermont-Montoison qui n’est autre que la tante de Louise de Budos, et celle qui aurait récupéré le fameux anneau. Cet anneau aurait-il pour pouvoir de rendre amoureux celui que l’on souhaite conquérir ? Quoiqu’il en soit, son pouvoir s’affaiblira, et Henri délaissera sa troisième épouse.

La légende raconte que le fantôme de Louise de Budos apparaît dès que le seigneur du Château de Chantilly décède.

 

Le suicide de François Vatel

Engagé par le Grand Condé en tant que maître d’Hôtel, François Vatel arrivera à Chantilly en 1667. En 1671, il sera chargé d’organiser la somptueuse fête tenu par le Prince de Condé pour célébrer la fin des travaux de restauration de sa demeure. La « pendaison de crémaillère » n’est toutefois qu’une bonne excuse pour le Prince de Condé d’en mettre plein la vue au Roi de France, et ainsi tenter de renouer des liens perdus. On imagine donc la pression qui pèse sur les épaules de notre célèbre maître d’hôtel.

Les festivités s’étaleront sur 3 jours et 3 nuits. Une série de banquets plus somptueux les uns que les autres attendent le Roi de France et sa cour de plus de 3 000 personnes. Vatel n’a que 15 jours pour préparer les menus et les mises en scène, la fatigue va vite se sentir.

Coup de massue dès le premier soir pour ce cher François : 75 convives supplémentaires s’invitent au dîner. Les tranches de rôti prévues ne sont pas suffisantes, Vatel imagine tout de suite qu’un complot se trame contre lui. Les convives, eux, ne voient que du feu et sont ravis de ce premier dîner.

Le deuxième soir est un vendredi, jour de carême. Le poisson est donc à l’honneur, et Vatel souhaite impressionner en proposant du poisson de mer (et non pas de rivière). La commande du met tant attendu doit arriver dans la nuit de jeudi à vendredi de Haute-Normandie, de Boulogne-sur-Mer et de la Baie de Somme. Une première livraison arrive à 4h du matin. Les autres se font attendre. A 10h, Vatel ne voit toujours pas le reste des poissons arriver. S’en est trop pour lui, l’affront est trop fort. Il décide de monter dans sa chambre, et de se jeter trois fois sur son épée afin de se donner la mort. Il décèdera…au moment où le reste de la livraison passera les portes du Château de Chantilly. Portant son maître d’hôtel en grande estime, le Prince de Condé s’effondre en larmes en apprenant la nouvelle. Les festivités ne seront pour autant pas annulées. Louis XIV et sa cour se sont régalés des poissons venus tout droit de la mer.

Comment visiter le Domaine de Chantilly ?

 

Si vous souhaitez visiter l’ensemble du Domaine de Chantilly, il vous faudra une bonne journée. Les améliorations en continu des différents propriétaires en font un lieu immense et surtout très varié.

Les Appartements

En plus de la partie du Musée Condé, vous pourrez découvrir les appartements. Dans les Grands Appartements, vous pourrez observer les magnifiques décors installés par les Princes au XVIIIème siècle, ainsi que du mobilier raffiné installé par le Duc d’Aumale. Les Petits appartements, propriétés du Duc d’Aumale, révèlent une décoration du XIXème siècle. Ces pièces, restaurées en 2019, témoignent du mode de vie de l’époque.

Intérieur des appartements du Château

Le Parc

 

Après la visite de l’intérieur, place à la découverte du Parc de 115 hectares. Tout comme le Château, le Parc révèle les créations successives de ses propriétaires. Vous trouverez notamment un jardin à la française du XVIIème siècle dessiné par Le Nôtre, un jardin anglo-chinois de la fin du XVIIIème siècle, ainsi qu’un jardin anglais du XIXème siècle. Rare exemple de jardin à la française décentré par rapport au Château, ce parc était l’un des préférés d’André Le Nôtre. Il écrivit en 1698 au Comte de Portland : « Souvenez-vous de tous les beaux jardins en France, Versailles, Fontainebleau, Vaux-le-Vicomte, les Tuileries et surtout Chantilly ».

Le jardin anglo-chinois, dessiné par Jean-François Leroy en 1773, abrite un hameau composé de 5 maisonnettes. De style rustique à l’extérieur, c’est le luxe qui réside à l’intérieur. On comprend donc pourquoi Marie-Antoinette fut inspiré pour son Hameau de la Reine. Je vous invite à ne pas manquer cette partie durant votre visite, car elle révèle une tout autre facette du Château qui est très intéressante à voir.

Les Grandes Ecuries

 

Saviez-vous que la commune de Chantilly était la capitale du Cheval ? Alors vous ne serez pas surpris de savoir que son Château possède de Grandes Ecuries. Vous pourrez retrouver notamment le Musée du Cheval, ainsi que des animations équestres. Une bonne occasion de découvrir le Domaine de Chantilly autrement.

Situation et Accès

 

Sa situation

 

Situé dans la région des Hauts-de-France, le Château de Chantilly se trouve à 42km de Paris dans la commune de Chantilly. Ce lieu historique de l’Oise est facile d’accès vu sa proximité de la ville. Vous pouvez donc aisément vous y rendre en voiture ou en transport en commun.

Comment y accéder ?

 – En voiture : Depuis Paris, autoroutes A3 et/ou A1 sortie « Chantilly » ou D316 et D317. Un grand parking est à disposition mais il est payant. Prix : 5€ pour les voitures et mini-bus de 9 places.

 – En train : Gare du Nord, prendre les trains grande ligne jusqu’à la gare « Chantilly-Gouvieux » ou le RER D jusqu’à l’arrêt « Chantilly-Gouvieux ». Le Château de Chantilly se trouve à 20 minutes à pieds.

Tarifs et Horaires

Tarifs

 – Billets Domaine : 17€ / adulte – 13,50€ / enfant de 7 à 17 ans / GRATUIT pour les enfants de moins de 7 ans

 – Billet Parc : 8€ / adulte – 6€ / enfant de 7 à 17 ans / GRATUIT pour les enfants de moins de 7 ans

 – Billet annuel : 50€ / adulte – 40€ / enfant – GRATUIT pour les moins de 7 ans

Bon Plan Carnet d’Histoire : lors de ma visite, beaucoup de monde attendait pour acheter leur billet sur place. Je vous conseille donc vivement de passer directement par leur site internet pour prendre vos billets.

Horaires

 

 – Basse saison : de fin octobre à fin mars, tous les jours sauf le mardi – de 10h30 à 17h30 (18h pour le parc)

 – Haute saison : de fin mars à fin octobre, tous les jours sauf le mardi – de 1àh à 18h (20h pour le parc)

Le Château de Chantilly dans les Hauts-de-France n’a dorénavant plus aucun secret pour vous. Son Histoire hors du commun, et les célèbres propriétaires qui l’ont modelé au cours des siècles font de ce lieu un endroit magique à visiter sans tarder.

Ressources

 – 100 châteaux à moins d’une heure de Paris – Francis Lecompte et Jacques Guillard

 – Site du Domaine de Chantilly

 – Site du site de l’Office de Tourisme de Chantilly

 – pop.culture.gouv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *