Vue sur le Jardin Diane de Poitiers du Château de Chenonceau
Centre - Val de Loire Les Chateaux

Les jardins du Château de Chenonceau

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkedin

Si je devais donner une définition du mot « raffiné », les jardins du Château de Chenonceau en Touraine en feraient sans aucun doute partie. Connu pour son architecture singulière et élégante, le Château de Chenonceau nous offre également des jardins à faire pâlir les plus grands châteaux. Leurs dispositions ne ressemblent pas à celles que l’on peut voir habituellement, mais leur beauté est inégalable. Je vous invite à vous mettre un peu au vert à travers cet article qui vous en dit plus sur les jardins du Château de Chenonceau dans le Val de Loire.

Le Jardin Diane de Poitiers du Château de Chenonceau

C’est un feu d’artifice de couleurs et de senteurs que vous offre le Jardin de Diane de Poitiers. Figure emblématique de l’Histoire de France, la favorite du Roi Henri II était une femme innovante et inspirante. Et ce jardin qui porte son nom en est la parfaite représentation.  

L’histoire du Jardin Diane de Poitiers

Lorsque Diane de Poitier reçoit le Château de Chenonceau en preuve d’amour par son amant le Roi Henri II, elle ne trouvera en guise de jardin qu’un modeste potager. Vous vous doutez bien que cet espace vert quelque peu rustique ne convient absolument pas pour accueillir son Roi et la Cour. Qu’à cela ne tienne ! La favorite du Roi fera de ce potager un superbe jardin Renaissance, digne de sa position. C’est à l’est du Château de Chenonceau, après les douves, que Diane de Poitiers décide d’installer son jardin. C’est en 1551 que son exploitation débutera. Pas moins de 5 ans seront nécessaires afin de faire de ce lieu rustique, un magnifique jardin coloré. Il faut dire que les modifications furent colossales ! Afin d’éviter les crues du Cher, les ouvriers ont dû surélever le terrain afin de le protéger d’éventuelles inondations. Pour concrétiser son souhait, Diane de Poitiers fera appel à Philippe de l’Orme, ainsi qu’au fontainier Cardin de Valence.

La structure du Jardin Diane de Poitiers

8 grands triangles de pelouse forment le parterre du Jardin de Diane de Poitiers, délimités par des allées bordées de fleurs et d’arbustes.

En vous baladant dans ces allées, vous pourrez y découvrir des buis, fusains, laurier-tin, ou encore des arbustes et des ifs. Pour les visiteurs estivaux, vous pourrez observez des Hibiscus sur Tige qui ne poussent que pendant l’été. Tout autour, de superbes rosiers viennent habiller les murs et offrent ce charme féminin si singulier au Jardin Diane de Poitiers. Vous en conviendrez, on se croirait dans un véritable conte de fée ?

En marchant sur les allées, vous rejoindrez au bout d’un moment le centre du jardin, agrémenté d’un jet d’eau qui a retrouvé sa place d’origine au temps de la favorite. Arrêtez-vous alors en son centre, regardez autour de vous, et faites un bond dans le passé. Imaginez-vous au XVIème siècle, Diane de Poitiers se promenant en toute quiétude dans son nouveau jardin, avec au loin ce superbe édifice qui se dresse au-dessus de Cher.

Le Jardin Catherine de Médicis

En face du Jardin Diane de Poitiers, le jardin Catherine de Médicis se dresse fièrement et impose son élégance tout comme sa créatrice la Reine de France. Plus petit par la taille que celui de Diane de Poitiers, cet intime jardin est un excellent point de vue sur la façade ouest du Château de Chenonceau. Dégainez l’appareil photo ou le téléphone portable, c’est le lieu idéal pour tenter de prendre la photo parfaite du Château des Dames.

L’histoire du Jardin Catherine de Médicis

Au moment de la mort d’Henri II, son épouse la Reine Catherine de Médicis peut assouvir son envie de vengeance. Elle écartera Diane de Poitiers, et échangera le Château de Chenonceau contre celui de Chaumont sur Loire. Le Château de Chenonceau redevient alors propriété royale. Elle met alors tout en œuvre pour évincer sa rivale en effaçant ses réalisations.

La Reine de France fera alors construire le Jardin Catherine de Médicis, juste en face de celui de sa rivale. L’opposition existera alors pour l’éternité. Elle fera aménager un jardin des curiosités où fleurs et arbustes agrémentent à merveille Chenonceau.

La structure du Jardin Catherine de Médicis

Son aménagement, simple mais élégant, repose sur cinq parcelles de gazon, au milieu desquels l’on retrouve un superbe bassin. Ses allées, construites sur 5 500m2 de terrain, vous offre une balade détente dans ce jardin sorti tout droit d’un conte de fée. Les boules de buis parfaitement taillées donnent en effet un côté féérique à ce jardin du Château de Chenonceau.

Rapprochez-vous du Cher, et observez les rosiers Clair-Matin qui viennent orner les bords de cet élégant jardin. Vous trouverez également lors de votre découverte des rosiers tige et de la lavande, qui vous offrent un voyage sensoriel dont vous ne pourrez plus vous passer.

vue du Jardin Catherine de Médicis

©flickr

Le Jardin Vert du Château de Chenonceau

Vous, qui êtes adeptes des arbres remarquables, avez trouvé votre paradis sur terre ! Le jardin Vert, dessiné par Lord Seymour en 1825, accueille notamment des platanes, un sapin d’Espagne, deux sapins de Douglas, des séquoias, un chêne vert, et encore beaucoup d’autres arbres magnifiques. La Comtesse de Villeneuve, propriétaire de l’époque du Château de Chenonceau, souhaite voir s’élever un parc à l’anglaise, où la nature reprend le dessus.

C’est à cet emplacement que Catherine de Médicis décida d’installer ses volières et sa ménagerie, destinées à impressionner ses convives et leur faire vivre un moment de fête et un voyage au cœur de la nature.

Le Jardin Russel Page

Ce lieu est un hommage à Russel Page, illustre paysagiste britannique du XXème siècle. Suite à la découverte d’un plan imaginé par Page, l’équipe du Château de Chenonceau lui rend hommage en s’en inspirant pour la construction de ce jardin.

Jardin Russel Page par Dominique Cuoineau

©Dominique Cuoineau

Le Potager des fleurs

Lors de votre visite au cœur du Château de Chenonceau, vous aurez sans doute observé son côté fleuri, et les bonnes odeurs qui en émanent. C’est dans ce Potager des Fleurs que sont cultivées, et coupées une centaine de variétés de fleurs, afin de décorer l’intérieur du château. Les 400 rosiers vous empliront les narines d’une senteur agréable et les douze carrés bordés de pommiers vous invitent à la flânerie.

Le Labyrinthe du Château de Chenonceau

Perdez-vous au sein de cet écrin de verdure, le labyrinthe italien souhaité par Catherine de Médicis. Situé dans une clairière du parc du Château de 70 hectares, le Labyrinthe de Chenonceau vous propose un voyage au cœur de la nature du domaine. Détrompez-vous, vous perdre entre ses 2 000 ifs ne vous mettra pas sur les nerfs, bien au contraire. Cet environnement vous apaisera, et vous donnera un sentiment de liberté.

Votre escapade au cœur du Domaine du Château de Chenonceau vous offre un rare ensemble de jardins, potagers et labyrinthe qui vont vous ravirent. Laissez porter par vos sens, qui seront particulièrement en éveil.

Le Château de Chenonceau est une véritable pépite à visiter. La Touraine recèle de nombreux autres châteaux à découvrir, et activités à tester. Si vous souhaitez des conseils et idées pour un week-end parfait en Touraine, je vous invite à lire mon article.

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *