Quartier portuaire de Chellah 1
Histoire au présent

Trésor caché : le quartier portuaire romain de Rabat dévoilé

Accueil » Histoire au présent » Trésor caché : le quartier portuaire romain de Rabat dévoilé

Le Maroc abrite un site archéologique fascinant qui témoigne du passé glorieux du pays, nommé Chellah. C’est une nécropole antique située dans l’actuelle ville de Rabat, capitale du Maroc. La découverte récente d’un quartier portuaire en son sein offre une plongée captivante dans l’histoire maritime de la région, jusqu’alors inconnue. Ce premier quartier portuaire se distingue comme un joyau archéologique, révélant les secrets d’une époque où les échanges commerciaux et les voyages en mer étaient au cœur de la vie quotidienne.

Le quartier portuaire de Chellah : une histoire ancienne de plusieurs siècles

Chellah, anciennement connu sous le nom de Sala Colonia, remonte à l’Antiquité. Ce site a connu différentes phases de développement, passant par les périodes phéniciennes, romaine et médiévale. Le quartier portuaire de Chellah a prospéré pendant la période romaine, témoignant de l’importance stratégique de la région dans le commerce maritime.

Le quartier portuaire de Chellah : témoin des échanges commerciaux

Le quartier portuaire de Chellah offre une perspective unique sur la vie quotidienne des populations anciennes qui dépendaient largement du commerce maritime. Les fouilles archéologiques ont révélé des quais, des entrepôts, et des installations portuaires sophistiquées. Ces découvertes suggèrent que Chellah était un centre névralgique du commerce dans la région, reliant le Maroc aux autres parties de la Méditerranée.

Les vestiges architecturaux : une plongée dans le passé

Statue féminine acéphale
Statue féminine acéphale découverte dans le quartier portuaire antique de la nécropole de Chellah, Maroc, ©AFP.

Les vestiges du quartier portuaire de Chellah sont impressionnants. Les quais bien préservés, les murs massifs des entrepôts et les infrastructures portuaires témoignent de l’ingéniosité architecturale de l’époque. Les archéologues ont également mis au jour des artefacts tels que des amphores, des poteries, et des outils maritimes, offrant un aperçu précieux des activités commerciales et de la vie quotidienne des habitants.

L’Influence Culturelle sur l’Architecture du site de Chellah

Complexe thermal Chellah
Vue partielle du complexe thermal du quartier portuaire de la nécropole de Chellah, ©AFP.

L’architecture du quartier portuaire reflète l’influence des différentes civilisations qui ont occupé la région au fil des siècles. Des éléments de l’architecture romaine, phénicienne et médiévale se mélangent harmonieusement, créant un paysage urbain fascinant. Cette diversité architecturale est un témoignage de la richesse culturelle de Chellah.

Un Site archéologique en évolution

Chellah est plus qu’un simple site archéologique figé dans le temps. Au fil des ans, des efforts de préservation et de restauration ont été entrepris pour maintenir l’intégrité de ce patrimoine historique. Des initiatives éducatives et des programmes de sensibilisation ont également été lancés pour partager l’histoire riche de Chellah avec le public, tant local qu’international.

Le quartier portuaire de Chellah offre aux visiteurs une expérience immersive, les transportant dans une époque où le commerce maritime était le moteur de l’économie et de la culture. À travers ses vestiges bien préservés et son architecture unique, Chellah se présente comme un témoignage vivant du passé du Maroc, rappelant l’importance de la mer dans le développement de civilisations florissantes. En explorant ce quartier portuaire, les visiteurs font un voyage dans le temps, se connectant avec une histoire ancienne qui continue de captiver et d’inspirer.

Sources :
https://www.lefigaro.fr/culture/patrimoine/decouverte-a-rabat-du-premier-quartier-portuaire-antique-au-maroc-20231104
https://www.geo.fr/histoire/maroc-le-premier-quartier-portuaire-antique-du-pays-identifie-a-rabat-217404
https://www.gazette-drouot.com/article/le-premier-quartier-portuaire-antique-du-pays-decouvert-au-maroc/47019

Source photo principale : ©AFP